Mois Sans Tabac : À la rencontre de la mairie de Coësmes

Partager la page

LES ENFANTS N'HÉSITENT PAS À INTERPELLER LES ADULTES QUI FUMENT AUX ABORDS DES ESPACES SANS TABAC

 

Nous sommes en plein mois sans tabac, l’occasion d’aller à la rencontre d’acteurs qui participent activement à la dénormalisation du tabac par la mise en place d’Espaces sans Tabac dans leur municipalité. C’est le cas de la commune de Coësmes qui nous accueille par la voix de Tiphaine Ramage, 3e adjointe en charge de l’enfance jeunesse.

Ramage

La commune de Coësmes a récemment mis en place des Espaces Sans Tabac ? Est-ce que ce projet a été facile à mettre en place ?

 

Oui, les délégués de classe nous ont interpellé car ils trouvaient qu'il y avait trop de mégots sur le parking de l'école. Nous en avons discuté ensemble et j'ai pris connaissance des espaces sans tabac. J'ai contacté la Ligue Contre Le Cancer et nous avons mis en place ces espaces.

 

Avez-vous été satisfaite de l’accompagnement de la Ligue ?

 

La Ligue est venue, cela a été très facile. Après avis favorable du conseil municipal, nous avons signé une convention avec La Ligue. Un représentant est venu échanger sur les méfaits du tabac et a parlé des actions de l’association. Ensemble nous avons inauguré les espaces sans tabac.

 

Avez-vous comme projet d’étendre les espaces sans tabac dans votre commune ?

 

Nous réfléchissons aux autres espaces susceptibles d'être labellisés.

 

Comment les Coësmois ont-ils accueilli la mise en place de ces espaces qui préservent leur santé et leur environnement ?

 

Ils ont félicité l'initiative des jeunes et je pense que dans ces lieux il y a moins de tabac. Il y a moins de mégots.

 

Est-ce qu’aujourd’hui ces espaces protégés sont-ils respectés par les Coësmois ?

 

Les enfants n'hésitent pas à interpeller les adultes qui fument aux abords des espaces sans tabac c'est donc globalement respecté.

 

Les objectifs des Espaces Sans Tabac étaient multiples comme éliminer l’exposition au tabagisme passif, réduire l’initiation au tabagisme des jeunes, promouvoir l’exemplarité, préserver l’environnement et dénormaliser le tabagisme ? Est-ce que selon vous les objectifs sont en partie ou totalement atteints ?

 

Il y a encore du travail de prévention à faire mais les jeunes sont moins exposés au tabagisme passif et sont exposés moins tôt à la tentation de la première cigarette.

 

Pour qu’ils soient totalement atteignables, selon vous qu’est ce qui pourrait être envisagé ?

 

Il faut continuer cette prévention. Dénormaliser le tabac pour que les plus jeunes n'aient jamais la tentation d'essayer.

 

Avez-vous déjà communiqué auprès de vos homologues des mairies voisines sur cette belle initiative ?

 

Je n'ai pas eu l'occasion d'en échanger avec mes collègues des communes voisines, je sais que Thourie est aussi labellisé.

 

Si nous avons des communes ou des élus qui nous lisent, que pourriez vous leur conseiller ? 

 

Il ne faut pas hésiter à passer le pas, c'est très simple et cela encourage et protège les jeunes générations.

Dans la même catégorie

Notre actualité vient à vous

Ne manquez rien de notre actualité : publications, événements, appels à collecte…