Septembre en Or : Interview de Jonah Rolland

Partager la page

POUVOIR SENSIBILISER LE GRAND PUBLIC À LA MALADIE INFANTILE

 

Aujourd'hui deuxième volet de nos rencontres autour de Septembre en Or, mois dédié à la lutte contre les cancers pédiatriques. L'occasion de rencontrer de nombreux acteurs locaux. C'est au tour de Jonah ROLLAND, auteur d'une bande dessinée sur les cancers infantiles de répondre à nos questions. 

MjAxODA0NThiMTA1Nzg2N2RiN2MxMGQ5YWNhNmQ4Zjk1NWQzMzA (2)

Bonjour Jonah, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

 

Bonjour, je m’appelle Jonah ROLLAND et j'ai 21 ans. Je vis à Plélan-le-Grand depuis mes 3 ans, une commune d’Ille-et-Vilaine. Actuellement, j'entame ma 4ème année d’étude à L’ICAM de Vannes. Il s’agit d’une école d'ingénieurs en alternance. Je suis apprenti conducteur de travaux chez OMS Construction Métallique, la filiale charpente métallique du groupe LEGENDRE.

 

Le Comité 35 a récemment accepté de t’aider dans ton projet de bande dessinée « SuperTom » en acquérant 300 ouvrages, peux-tu nous en parler un petit peu ?

 

Tout d'abord, je souhaite remercier la Ligue contre le cancer pour l’acquisition de ces ouvrages. C'est un projet que j'ai entamé il y a plus de 6 ans aujourd'hui. Il s’agit d’une bande dessinée destinée aussi bien aux enfants malades qu’à leurs parents. Je souhaitais avant tout raconter une histoire qui puisse parler à tous.

 

Voici le résumé de la BD : “Tom, 11 ans, se retrouve confronté à une maladie grave. Alors que la réalité et son imagination s'entremêlent, il doit mener un combat sur deux fronts : à l'hôpital pour vaincre la maladie et sur une île déserte, où il se lance dans une aventure pour retrouver une silhouette mystérieuse.”

 

Comment t’es venu l’idée ? Pourquoi avoir choisi la bande dessinée ?

 

En 2016, touché par la maladie d'un proche, je me suis juré de pouvoir aider les enfants hospitalisés. A l’occasion de l’anniversaire de ce dernier, ma maman lui avait offert de vieux comics américains, trouvés sur le bon coin. Elle en a profité pour m'en donner certains, c'est à ce moment qu'est née ma passion pour les comics.

 

Etant fan de bande dessinée c’est tout naturellement que je me suis tourné vers la bande dessinée afin de raconter une histoire. Ainsi mon idée était d’écrire une BD retraçant la maladie d'un jeune garçon. Au fur et à mesure du récit, celui-ci deviendrait un super héros avec l'aide de ses proches, pour vaincre sa maladie.

 

De plus, je trouve la bande dessinée beaucoup plus accessible aux enfants. Lorsque j’ai découvert les dessins de Laëtitia, je suis retombé en enfance, en me remémorant les dessins que je pouvais faire avec des crayons couleurs.

 

Nous sommes actuellement en plein mois de sensibilisation à la lutte contre les cancers des enfants, on imagine que cela fait écho à ton projet ?

 

Le cancer infantile est au cœur de mon projet. En effet depuis 2016, je souhaite raconter l’histoire d’un enfant de 10 ans qui doit combattre sa maladie au travers d’une bande dessinée.

 

Cependant étant donné l’ambition du projet, il s’est avéré difficile de réaliser une BD du haut de mes 15 ans. C’est pourquoi jusqu’en 2018, je me suis tourné vers le slam avec l'aide de 2 amis, d'un animateur jeunesse, d'un slameur professionnel ainsi que d'un studio d'enregistrement. Nous souhaitions exprimer notre soutien aux personnes malades à travers un slam. Si cela vous intéresse, vous trouverez le clip du slam Rêve Solidaire sur YouTube.

 

En quoi ta bande dessinée peut-elle être bénéfique pour ceux qui nous lisent ?

 

Dans un premier temps, je souhaiterai apporter tout mon soutien aux enfants hospitalisés ainsi qu'à leurs proches. J’aimerai leur procurer espoir et courage. Ce sont dans ces moments difficiles qu'il est important de s'entraider entre famille et ami.e.s. Et c'est ce que j'ai voulu retranscrire dans ce récit.

 

Dans un second temps, j'aimerai pouvoir sensibiliser le grand public à la maladie infantile. Cela pourrait être une première approche sur la maladie pour les autres enfants non hospitalisés. Cela leur permet de comprendre et d’entamer certains temps d’échange/d’explication sur la maladie avec les parents.

 

Toi qui es pleins d’ambition, que peut-on souhaiter à ta bande dessinée ?

 

Après avoir passé 6 années sur le projet, j'espère que cette BD pourra continuer à vivre grâce à :

 

  • Une diffusion dans les hôpitaux auprès d'enfants malades.
    Des ateliers dans les médiathèques, les espaces jeunes et toutes autres structures pour partager cette belle expérience avec ceux qui le souhaitent.

 

  • Une diffusion permettant de valoriser le magnifique travail de Laetitia ROUXEL au dessin et de remercier encore et encore l'implication des acteurs de ce projet.

 

A l’avenir, as-tu d’autres projets en tête autour de cette thématique des cancers pédiatriques ?

 

A présent, mon objectif réside dans la diffusion du projet. J’espère pouvoir continuer à partager mon expérience à travers des moments d'échanges, des ateliers, des rencontres…

 

L’idée serait d'inciter d'autres jeunes à se lancer dans leurs propres projets ! J’aimerai également soutenir la recherche contre le cancer.

 

Merci encore à la Ligue contre le Cancer de Rennes pour votre confiance et l'acquisition de 300 ouvrages de cette BD.

 

Un grand merci à Jonah ROLLAND pour ce temps de rencontre et ses réponses autour de son beau projet.

Dans la même catégorie

Lire
l'article

Notre actualité vient à vous

Ne manquez rien de notre actualité : publications, événements, appels à collecte…